Théâtre le Ranelagh

Un portrait fidèle et émouvant de Mozart au travers de lettres qu’il écrit à ses proches. Maxime d’Aboville - Molière de la révélation théâtre 2010 - incarne avec brio le compositeur. En contre point, le plaisir d’entendre les airs d’opéra les plus célèbres de Mozart.

Maxime d’ABOVILLE, comédien
Son diplôme d’avocat en poche, il choisit la carrière du théâtre après s’être formé auprès de Jean-Laurent Cochet. Deux fois nominé aux Molières : révélation masculine 2010 dans « Journal d’un curé de campagne » et meilleur second rôle 2011 dans « Henri IV, le bien aimé ». Cette saison à l’affiche de « La conversation » de Jean d’Ormesson (Théâtre du petit Montparnasse) et « Une leçon d’histoire de France », spectacle écrit et interprété par lui-même au Théâtre de Poche Montparnasse.

Comédien Maxime d’ABOVILLE

Soprano Marie PLANINSEK

Baryton Philippe BROCARD

Piano Olivier CANGELOSI

PARTAGER google+ linkedin tumblr mail