Théâtre le Ranelagh

"Être matérialiste en France au XVIIIe siècle, c’est convenir, à la suite de Locke, que la matière peut penser et confier aux sciences et à l’athéisme des Lumières, dans le sillage de la tradition libertine, le combat contre les superstitions et la servitude au nom des progrès de la Raison.
À ce titre, Diderot partage la révolte de ses amis et contemporains philosophes et savants matérialistes contre l’imposture de tous les ordres établis, mais il vit cependant parmi eux comme un étranger. En effet, contre l’ordre du Système et du Concept, il propose une libre enquête sur l’idée de matière, ouverte à la conjecture d’un matérialisme de la rencontre qui se substitue au matérialisme de la nécessité et en appelle paradoxalement au rôle fondateur du désordre et du hasard."
Annie Ibrahim

Pour vous préparer, ré-écoutez la participation d’Annie Ibrahim à l’émission d’Adèle van Reeth, sur FRANCE CULTURE : Les nouveaux chemins de la connaissance. Elles étaient le 30 septembre en direct de Langres, ville natale de Diderot, pour célébrer le tricentenaire de la naissance du philosophe :

http://www.franceculture.fr/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-diderot-philosophe-14-l%E2%80%99eclectisme-2013-09-30

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles
Réservation possible uniquement par téléphone
(2 places maximum) : de 14h à 17h du mardi au samedi au 01 42 88 64 44.
En cas de désistement merci de nous téléphoner.

PARTAGER google+ linkedin tumblr mail