Théâtre le Ranelagh

Boulgakov nous livre une vision ébouriffante de la vie de Molière. Ce récit légendaire d’une troupe ballottée entre les succès et les revers est ici présenté dans une version adaptée à la scène, vivante et enlevée. Elle est entrecoupée de scènes de Molière, de lettres de ses ennemis, et de morceaux de Lully interprétés au piano. Le spectateur peut assister ainsi aux débuts chaotiques de l’Illustre Théâtre, à son ascension fulgurante, à la querelle du Tartuffe et à la fin solitaire de son chef.

LA PRESSE EN PARLE

LE MONDE.fr : "Un spectacle comme une lettre d’amour envoyée à Molière. Elle étourdit le cœur de tout le public."

L’HUMANITÉ : "Monsieur Molière plus vivant que jamais."

FRANCE INFO : "Un joli voyage avec Molière et Boulgakov. Vif, enjoué, charmant."

RADIO CLASSIQUE : "C'est formidable. C'est vif, c'est gai, joyeux, c'est drôle, c'est excellent et limpide."

FRANCE 3 : "Un pur bonheur !"

POLITIQUE MAGAZINE : "Les Acteurs avec un grand A sont d'une grande excellence."

L'HOMME NOUVEAU : "Beauté de la langue et qualité d’un jeu à la fois enlevé, fin, d’une très grande qualité de présence, donnent à ce spectacle une élégance qui en fait la grâce."

Distribution

Auteur : Boulgakov, Molière et Lully

Mise en scène  et adaptation : Ronan Rivière

Avec : Ronan Rivière et Michaël Giorno-Cohen

Au piano: Olivier Mazal

Lumières: Marc Augustin-Viguier

Costumes: Corinne Rossi

Au programme:

Adaptation du texte de Boulgakov par Ronan Rivière avec des extraits des pièces de : Molière (La Jalousie du Barbouillé; L'Etourdi; Le Dépit Amoureux; Les Précieuses Ridicules; La Critique de l'Ecole des Femmes, Le Misanthrope), de Tristan L'Hermite (La Mort de Sénèque), de Pierre Corneille (Nicomède)

Musique: pièces pour clavecin attribuées à Jean-Baptiste Lully et transposées au piano (Courante en mi mineur; Allemande en mi mineur; Gigue en mi mineur; Air tendre en mi mineur; Passacaille d'Armide)

PARTAGER google+ linkedin tumblr mail
DECOUVREZ AUSSI