Théâtre le Ranelagh

Ce récit théâtral, musical, poétique et gustatif est une célébration hédoniste, un requiem bacchusien, une messe dionysienne…alors chers Frères et Sœurs de la confrérie des Enlumineurs de museau, écoutez maintenant notre poète, il a l’imaginaire réel à nous offrir en partage !
Orgues ou trompettes pour l’entrée de nos 3 dignitaires au son de la Sinfonietta pour orchestre du maestro Leoš Janáček (« Militaire ») Op. 60 No. 1, Allegretto.

Le Grand Maître est un Rabelaisien pure souche, un théologien de la nature et des sens, un Démocrite d’Abdère tendance Cogito ergo sum.
La Grande Prêtresse de « La Dive Bouteille », épicurienne, fille spirituelle de Dionysos poétise d’avantage. C’est une lettrée du taste vin, elle possède d’ailleurs quelques diplômes de haute-volé qui lui permettent de Ronsardiser à volonté en françois, en latin ou en grec.
Le Grand Ordonnateur devant l’Eternel peut tout, il détient tout, il connaît toutes les arcanes du mensonge et de l’entourloupette. Il didascalise et vocalise volontiers entre rigorisme et mascarade.

Et maintenant – In Vino Veritas ….

LA PRESSE EN PARLE
LE FIGARO.FR : Un récit poétique et gouleyant au Ranelagh (...) les 3 comédiens ordonnent une grand messe décalée (...) déjouent les ruses de la solennité et illustrent avec brio le pied de nez rabelaisien adressé aux conventions.

Avec Odile MICHEL, Patrick OLIVIER et Cyril GIROUX

PARTAGER google+ linkedin tumblr mail