Théâtre le Ranelagh

Monsieur Goliadkine, paisible fonctionnaire de Pétersbourg, voit sa vie bouleversée par l'apparition d'un double de lui-même...

Après Faust de Goethe et Le Roman de Monsieur Molière de Boulgakov, Ronan Rivière et sa troupe s'emparent de ce roman de Dostoïevski. Une adaptation théâtrale pour la première fois en France, avec six comédiens et un pianiste sur scène.

Note d'intention de Ronan Rivière

"Le Double est un conte drolatique et poétique sur la confusion. Celle de Monsieur Goliadkine, discret fonctionnaire de Pétersbourg, et celle de ceux qui l’entourent. L’intérêt de l’œuvre est de semer le trouble entre le rêve et la réalité, entre le fantastique et la folie. C’est cela qui me plaît. D’extraire de cette nouvelle une pièce où l’on ne sait jamais qui est fou entre les personnages, les interprètes ou le public. Car le surnaturel fait heureusement partie de la vie.
L’adaptation est libre, c’est mon écriture personnelle qui transpose le roman sur scène, oscillant entre des moments de confidence poétique et des dialogues secs et rapides, c’est mon style. Je m’appuie sur la trame de Dostoïevski, et m’inspire de l’univers de Gogol et des Nouvelles de Pétersbourg (notamment Le Nez, Le Manteau, et le Journal d’un fou). Il en ressort une comédie fantastique et poétique, avec six acteurs et un pianiste. Elle a pour ambition d’être drôle, active, troublante."


LA PRESSE EN PARLE

LE FIGARO : "Cette première adaptation théâtrale en France du roman de Dostoïevski navigue avec brio dans un univers expressionniste et loufoque, où la folie se cache à l'ombre des grandes avenues de Saint-Pétersbourg."

LE POINT : "Une interprétation rondement bien menée."

LE CANARD ENCHAÎNÉ "En plus de Ronan Rivière, cinq jeunes comédiens épatent."

L’HUMANITÉ : " Ronan Rivière adapte et met en scène avec panache Le Double, une interprétation avec tact et finesse remarquable de Jacob Petrovitch Goliadkine."

TELERAMA : "Le texte est formidable. Étrange fiction, qui échappe aux injonctions de la logique. Les comédiens, dans un décor qui se transforme sans cesse, sont précis dans leur jeu."

VAUCLUSE MATIN : "Entre soliloques, rêveries tourmentées et dialogues piquants, cette adaptation pour six acteurs est une réussite."

LA PROVENCE : "Dramatiquement drôle, l'interprétation est fidèle au texte de Dostoïevski, et la mise en scène épurée ainsi que le piano joué par Olivier Mazal pour accompagner les moments de tension, suffisent à nous plonger dans la Russie du XIXe siècle."

Distribution

Auteur : Fiodor Dostoïevski

Adaptation et mise en scène : Ronan Rivière

En collaboration avec : Amélie Vignaux

Avec : Ronan Rivière, Xavier Lafitte, Michaël Giorno-Cohen, Jérôme Rodriguez, Jean-Benoît Terral, Laura Chetrit

Au piano : Olivier Mazal

Musique : Léon Bailly

Décor : Antoine Milian

Costumes : Corinne Rossi

Lumière : Marc Augustin-Viguier

PARTAGER google+ linkedin tumblr mail
DECOUVREZ AUSSI